Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

Vos photos

Cliquez sur la grande image pour voir le profil du pèlerin qui l'a partagée.

  • le départ
  • sur le mur
  • La transhumance en 2013
  • On approche
  • Le symbole du chemin de Kumano-Kodo
  • Jizo le Boddhidarma protecteur des enfants mort-nés et des voyageurs
  • Lever de soleil au Cebreiro
  • La transhumance en 2013
  • Santiago de nuit
  • La transhumance en 2013
  • Prêt pour le départ
  • Nous ne sommes pas seuls...
  • La force tellurique de l'arbre
  • Grotte mariale du Dompeter
  • Vue depuis Nachi , sur les hauteurs
  • C'est le départ
  • En passant par l'Aubrac, un jour de mai 2013...
  • Cruz de Ferro
  • mon premier roman, sorti en avril 2015
  • Mon itinéraire 2018.
  • Nachi la plus haute cascade du Japon.Sur le chemin de Kumano-Kodo
  • Le refuge des Rajas
  • La croix de la Rode
  • Prêt pour le départ
  • Histoire d'un départ
  • Le récit de l'ami SYlvain, à lire sans modération !
  • Le Botafumeiro
  • Vu d'en haut !
  • On y est
  • Les châtaigniers géants
  • Prêt pour le départ
  • 1ere de couverture
  • "Dans le silence et la solitude, on n'entend plus que l'essentiel."
  • C'est le départ
le départ
sur le mur
La transhumance en 2013
On approche
Le symbole du chemin de Kumano-Kodo
Jizo le Boddhidarma protecteur des enfants mort-nés et des voyageurs
Lever de soleil au Cebreiro
La transhumance en 2013
Santiago de nuit
La transhumance en 2013
Prêt pour le départ
Nous ne sommes pas seuls...
La force tellurique de l'arbre
Grotte mariale du Dompeter
Vue depuis Nachi , sur les hauteurs
C'est le départ
En passant par l'Aubrac, un jour de mai 2013...
Cruz de Ferro
mon premier roman, sorti en avril 2015
Mon itinéraire 2018.
Nachi la plus haute cascade du Japon.Sur le chemin de Kumano-Kodo
Le refuge des Rajas
La croix de la Rode
Prêt pour le départ
Histoire d'un départ
Le récit de l'ami SYlvain, à lire sans modération !
Le Botafumeiro
Vu d'en haut !
On y est
Les châtaigniers géants
Prêt pour le départ
1ere de couverture
"Dans le silence et la solitude, on n'entend plus que l'essentiel."
C'est le départ